.

Aller plus loin avec les calques de texte – partie 1

Aller plus loin avec les calques de texte – partie 1

Impossible est un mot quasiment ignoré d’un calque de texte. On peut presque tout lui demander ! Nous avons vu que le texte, dans Photoshop, est défini en mode vectoriel. Donc, vous pouvez revenir dessus autant de fois que vous voulez pour modifier la police, la taille, etc. et le texte lui-même.

Mais il ne faut pas perdre de vue que c’est également un calque. Dans ce tuto, nous allons passer en revue quelques unes des différentes manipulations qui nous sont offertes avec un calque de texte.

NB : Nous ne reviendrons plus sur la création du texte proprement dit, celle-ci faisant l’objet de plusieurs tutos distincts, mais uniquement des manipulations ou effets possibles avec un calque de texte.

1°) Remplir un texte avec une photo ou une texture

- Méthode destructive : par copier/coller de la sélection

Avec cette méthode, vous devez savoir que vous ne pourrez plus bouger la photo dans le texte ni même changer la photo si l’effet obtenu avec celle-ci ne vous plait pas trop, et encore moins modifier votre texte. En effet, le calque devient.

1. Ouvrez dans Photoshop la photo ou la texture choisie pour remplir votre texte.

2. Taper votre texte avec l’outil Masque de texte horizontal ou Masque de texte vertical. Choisissez de préférence une police grasse pour que la photo ou la texture apparaisse mieux à l’intérieur.

3. Validez votre saisie en appuyant sur la touche Entrée. Le texte apparaît en pointillé sur votre photo.

4. Appuyez sur les touches cmd + J (Ctrl + J).

5. Dans la palette des calques, un nouveau calque s’est créé : le texte rempli avec la photo.

6. Il ne vous reste plus qu’à cacher le calque de la photo du dessous, en cliquant sur l’œil placé devant la vignette du calque. Et voilà, vous avez désormais le texte avec la photo placée à l’intérieur.

- Méthode non destructive : avec un masque d’écrétage

La technique que j’utilise est celle du masque d’écrétage, car c’est une méthode de travail non destructive. NB : cette méthode est décrite dans le tuto traitant des masques d’écrétage, dans le chapitre des calques. Mais le principe est simple :

1. Taper votre texte avec l’outil Texte horizontal ou Texte vertical.

2. Ouvrez la photo dans Photoshop et, dans la palette des calques, placez son calque au dessus du calque de texte.

3. Puis, avec la touche Alt enfoncée, cliquez sur la ligne qui sépare les 2 calques –> Le texte sera rempli automatiquement avec la photo.

4. Maintenant, sélectionnez le calque de la photo.

5. Puis, cliquez dans votre document (dans l’espace de travail) avec l’outil Déplacement (1er outil en haut de la boite à outils) et déplacer la photo, par cliquer/glisser. Vous voyez la photo se déplacer dans votre texte, ce qui vous permet d’ajuster la photo à l’intérieur du texte.

6. Vous pouvez également redimensionner la photo pour la limiter au texte. Pour cela, après avoir sélectionné le calque de la photo, appuyez sur les touches cmd + T (Ctrl + T) pour faire apparaître les poignées de déformation autour du cadre de la photo. En cliquant sur une des bornes de coin (avec la touche Maj enfoncée si vous voulez garder les proportions originales de la photo), vous pouvez ramener les bords de la photo à la limite de votre texte. Validez la déformation en appuyant sur la touche Entrée.

7. Après avoir terminé votre travail et l’avoir enregistré (en format .psd), vous pouvez décider de changer la photo ou la texture utilisée pour remplir votre texte. Il vous suffira de glisser la photo dans la poubelle de la palette des calques, d’ouvrir une nouvelle photo et de la placer au dessus du calque de texte, et enfin, de créer un nouveau masque d’écrétage.

2°) Les effets de calques

Photoshop offre la possibilité d’appliquer à votre texte un effet (ombre portée par exemple) ou plusieurs effets, ceux-ci pouvant se cumuler. L’ensemble de ces effets, lorsqu’ils sont mémorisés, s’appelle un « style ».

Ces effets sont disponibles dans une boite « Style » que vous ouvrez en cliquant sur la petite icône fx, située au bas de la palette des calques.

Il vous suffit de sélectionner au préalable le calque de texte avant de cliquer sur l’icône fx.

Les réglages de chaque style de calque étant nombreux et variés, ils seront décrits dans un chapitre dédié. Mais essayez-les, ainsi que leurs différents réglages !

3°) Conversion du texte en forme

Pourquoi donc, me demanderez vous ? Et bien, tout d’abord pour originaliser la police de caractère ! En effet, le texte étant transformé en forme vectorielle, vous allez pouvoir déformer chacune des lettres du texte pour lui donner la forme que vous voulez.

Pour cela :

1. Sélectionnez le calque de texte

2. Allez dans le menu Calques / Texte / Convertir en forme.

Le calque de texte est remplacé par un calque de forme. Vous pourrez donc modifier la forme de chaque lettre mais il ne sera plus possible de modifier le texte lui-même.

3. Dans la boite à outils, sélectionnez l’outil Sélection directe et cliquez sur la lettre que vous voulez déformer : dans mon exemple, le F.

Les points d’ancrage de la lettre F s’affichent.

Vous pouvez donc déformer votre lettre, en cliquant sur un point d’ancrage et en :

- soit le tirant (par cliquer/glisser) vers l’extérieur de la lettre ou vers l’intérieur, selon l’effet souhaité ;

- soit en tirant sur une des tangentes du point d’ancrage pour modifier l’inflexion

Vous pouvez également ajouter un point d’ancrage en activant l’outil Ajout de point d’ancrage et lui appliquer les mêmes déformations que ci-dessus.

C’est votre imagination qui est votre seule limite  :)

4. Vous pouvez également déplacer chaque lettre à votre convenance, avec l’outil Sélection de tracé, par cliquer/glisser.

4°) Application non destructive d’un filtre

Vous voulez appliquer un filtre à votre texte. Mais voilà, lorsque vous sélectionnez un filtre dans la liste de ceux disponibles dans le menu filtre de photoshop, vous avez le message suivant, vous demandant si vous accepter de pixelliser le calque de texte :

Or, si vous pixellisez le texte… vous ne pourrez plus le modifier par la suite, ce qui peut être génant.

Photoshop offre une alternative : transformer le calque de texte en objet dynamique avant de lui appliquer le filtre !!! Vous êtes donc sauvé, car vous pourrez modifier ainsi votre texte, même application du filtre !!!

1. Sélectionnez le calque de texte dans la palette des calques. NB : si comme moi, vous avez choisi de remplir le texte avec une image, donc avec un masque d’écrétage, sélectionnez les 2 calques : le calque de texte et la photo qui a été écrétée.

2. Allez dans le menu Filtre / Convertir pour les filtres dynamiques.

3. Un message vous informe que le calque sélectionné doit être transformé en objet dynamique. Cliquez sur OK.

4. Votre calque, ou vos 2 calques, a (ont) été transformé(s) en objet dynamique, reconnaissable à l’icône figurant dans le coin droit de sa vignette.

5. Maintenant, vous pouvez appliquer le filtre. Allez dans le menu Filtre et sélectionnez le filtre de votre choix. Pour mon exemple, j’ai choisi : Filtre / Artistique / Aquarelle.

6. En fin de compte, après avoir essayé plusieurs des filtres proposés dans la gamme de filtres de la famille Artistique, j’ai appliqué le filtre « Sous-couche », pour lequel j’ai modifié quelques réglages.

7. Dans la palette des calques, vous voyez une vignette blanche qui s’est placée sous le calque de l’objet dynamique. Il s’agit du masque du filtre dynamique, qui fonctionne comme les masques de fusion : si vous le sélectionnez et que vous peignez avec un pinceau noir sur le texte, dans votre document, l’effet du filtre se dissipera. En peignant à nouveau dessus, mais avec un pinceau blanc, vous ferez réapparaître l’effet du filtre.

8. Le filtre étant un filtre dynamique, cela veut dire que, même longtemps après, vous pouvez :

- Le (ou les) cacher. Pour cela, cliquez sur l’œil qui précède la vignette du masque filtrant soit l’œil qui précède le nom du filtre dynamique. En effet, si vous avez appliqué successivement plusieurs filtres, leurs noms seront affichés les uns en dessous des autres et chaque nom sera précédé d’un œil, ce qui vous permettra de ne plus afficher un filtre ou plusieurs filtres (pour faire des essais, cette méthode est idéale car rapide pour comparer les effets entre chaque filtre).

- Supprimer le (ou les) filtre(s). Pour cela, dans la palette des calques, cliquez soit sur le mot « Filtres dynamiques », si vous voulez supprimer tous les filtres, soit sur le nom d’un filtre, si vous en avez appliqué plusieurs successivement, et glissez-le dans la poubelle.

- Le (ou les) modifier. Pour cela, double-cliquer sur son nom. L’éditeur de filtres va s’ouvrir, ce qui vous permettra d’accéder aux paramètres de réglages du filtre et de les modifier.

- Ajouter un ou plusieurs nouveau(x) filtre(s). Pour cela, allez de nouveau dans le menu Filtre et sélectionner un nouveau filtre dans la liste des groupes de filtres proposés.

9. Maintenant, vous allez constater l’importance d’avoir transformer le texte en objet dynamique. En fin de compte, je ne veux plus du mot « Filtre ». Je veux le remplacer par « LOVE » ! C’est tout simple :

- double-cliquez sur la vignette de l’objet dynamique.

- Un message d’instructions s’affiche. Lisez-le : Photoshop vous indique la marche à suivre : vous venez d’ouvrir un objet dynamique ; si vous le modifiez, il faut l’enregistrer –> Cliquez sur OK

- Vous vous retrouvez avec votre calque de texte et la photo écrétée. En effet, vous venez d’entrer dans votre objet dynamique !

- Double-cliquez dans le texte pour le modifier.

- Quand c’est fait, enregistrer la modification en appuyant sur les touches cmd + S (Ctrl + S)

- Ensuite, vous pouvez fermer votre objet dynamique en cliquant sur la petite croix à gauche de la barre de titre du calque, dans l’espace de travail.

- Et voilà, le mot « Filtre » à été changé en « Love », sans que vous modifiiez quoi que ce soit d’autre dans votre travail. Magique !!! ;)

Comments are closed.