.

3°) Redimensionner un objet dynamique

3°) Redimensionner un objet dynamique

Pour comprendre, rien de mieux qu’un exemple. Nous allons donc redimensionner une photo ouverte dans Photoshop par le menu Fichier / Ouvrir ; puis refaire la même manipulation avec la même photo, mais ouverte ou transformée préalablement en objet dynamique.

1°) Réduire et agrandir une photo avec un calque « standard »

1. Donc, avec un document déjà ouvert dans Photoshop (Créez un document noir par exemple), ouvrez une photo dans Photoshop par le menu Fichier / Ouvrir. Prenez une photo pas très grande, un logo par exemple. Pour mon exemple, j’ai pris une statue.

–> Dans la palette des calques, vous avez un calque standard.

2. Dupliquez la photo pour sauvegarder l’original (menu Image / Dupliquer)

3. Avec les touches cmd + T (Ctrl + T), réduisez la photo (en appuyant également sur la touche MAJ pour conserver l’échelle). Pour réduire la photo, Cliquez sur une des poignées d’angle qui entourent la photo et, sans lâcher, faîtes glisser le curseur vers l’intérieur de la photo. Puis relâchez.

4. Déplacez la photo, faîtes-la pivoter, agrandissez-la (Pour agrandir la photo, faîtes la même chose qu’au point 3 ci-dessus, mais par cliquer/glisser vers l’extérieur de la photo). Relâchez.

5. Recommencez ces 2 opérations un 2ème fois. Et regardez ce que votre photo est devenue : la qualité s’est complètement dégradée.

2°) Réduire et agrandir une photo avec un calque d’objet dynamique

6. Maintenant, reprenez votre photo de départ et ouvrez-là dans Photoshop en tant qu’objet dynamique (Fichier / Ouvrir en tant qu’objet dynamique) ou, si votre photo a été ouverte en tant que calque standard, transformez-la en objet dynamique (Calques / Objets dynamiques / Convertir en objet dynamique, ou clic droit sur la vignette du calque dans la palette des calques et sélectionner Convertir en objet dynamique).

–> Dans la palette des calques, vous avez un calque d’objet dynamique.

7. Comme décrit ci-dessus aux points 3, 4 et 5, réduisez et agrandissez 2 fois la photo. Relâchez bien entre chaque manipulation.

Résultat : la photo ne s’est pas dégradée. En effet, vous venez de constater qu’un objet dynamique pouvait être redimensionné indéfiniment, sans perte de qualité, contrairement à une image formée de pixels.

Comments are closed.