.

2. Le style Ombre portée

2. Le style Ombre portée

L’effet ombre portée ajoute une ombre derrière le contenu du calque.

Cela implique que celui-ci doit contenir des pixels transparents. De plus, le calque inférieur (qui peut être le calque d’arrière-plan) doit être assez clair pour que l’ombre portée soit visible.

Comme nous l’avons vu dans le chapitre « Généralités » des styles de calques, pour appliquer un style Ombre portée, vous devez :

- Sélectionnez le calque auquel vous voulez ajouter l’ombre portée,

- Cliquer sur l’icône fx, au bas de la palette des calques

- Sélectionner Ombre portée dans le menu contextuel qui s’ouvre.

- Ensuite, la boite de dialogue Style de calque s’ouvre. Là, vous avez le choix :

  • soit de valider par OK. C’est-à-dire que vous accepter les paramètres par défaut de Photoshop (dans de nombreux cas, ils suffisent),
  • soit vous voulez apporter vos propres réglages.

Afin que vous puissiez apporter vos propres réglages, nous allons passer en revue les différents paramètres et voir leur action sur l’ombre portée.

Mais votre meilleur professeur… c’est vous-même. Faîtes des essais, en modifiant les valeurs de plusieurs paramètres. Annulez, modifiez-en d’autres, etc. Vous serez étonnés de voir la multitude de combinaisons que cette boite de dialogue vous réserve !

Prenons-les un par un :

1°) Mode de fusion

Il détermine la façon dont l’ombre portée est fusionnée avec les calques qui se trouvent en dessous. Par défaut, le mode de fusion est « Produit », car c’est celui qui produit le meilleur résultat avec la couleur noire de l’ombre (celle également par défaut).

La couleur de l’ombre est représentée par le rectangle de couleur (par défaut = noir), située au bout de la ligne. Cliquez dans le rectangle pour changer la couleur.

Mais si vous changez la couleur de l’ombre en une couleur plus claire, le mode de fusion Produit ne conviendra plus du tout. Vous devrez choisir le mode de fusion Normal ou encore Superposition.

Pour changer le mode de fusion, cliquez sur la petite flèche noire à droite du nom du mode de fusion actif et sélectionner-en un dans la liste déroulante.

Pour voir les différents effets des modes de fusion et donc, le plus adapté en fonction de la couleur de l’ombre choisie, rendez-vous au chapitre  Les modes de fusion

2°) Opacité :

Comme son nom l’indique, ce paramètre indique l’opacité de l’ombre portée. Par défaut, la valeur est portée à 75%

Plus vous réduisez cette valeur, plus l’ombre portée sera douce. Pour intensifier l’ombre, augmentez au contraire sa valeur.

Pour modifier l’opacité, entrez une valeur dans la zone de texte à droite du curseur, ou déplacez le curseur vers la gauche ou vers la droite, par cliquer/glisser.

3°) Angle :

Il indique la provenance de la lumière et donc la position de l’ombre portée : Par exemple, dans le cercle, si le rayon est positionné à l’Est, l’ombre apparaîtra à l’opposé, donc à l’ouest :

Pour modifier l’angle, entrez une valeur dans la zone de texte à droite du cercle, ou déplacez le rayon, dans le cercle, par cliquer/glisser.

4°) Utiliser l’éclairage global :

Lorsque cette case est cochée, vous indiquez à Photoshop que tous les calques de votre composition, pour lesquels vous demanderez une ombre portée, auront le réglage que vous venez de définir pour ce calque.

La case est cochée par défaut, car plus largement utilisée dans les travaux courants. En effet, si dans une composition vous avez 3 vases, chacun sur un calque. La source de lumière étant commune aux 3 vases, si vous apportez une ombre portée au 1er vase, il est logique que les 2 autres vases aient l’ombre dans la même direction.

Mais vous pouvez décocher cette case, car pour certains travaux, vous pouvez avoir besoin que l’éclairage d’un calque soit différent par rapport aux autres.

5°) Distance :

Il s’agit du décalage de l’ombre par rapport à l’objet. Si vous indiquez une valeur à 0, l’objet s’entourera d’un halo sombre. Plus vous augmenterez la valeur, plus l’ombre s’éloignera de l’objet.

Pour modifier la distance, entrez une valeur dans la zone de texte à droite du curseur, ou déplacez le curseur vers la gauche ou vers la droite, par cliquer/glisser.

6°) Grossi :

Il permet de grossir la zone sombre de l’ombre. Ce paramètre est particulièrement intéressant lorsque vous travaillez sur un objet fin (du texte notamment), pour lesquels l’ombre n’est pas toujours visible.

Pour modifier le grossi, entrez une valeur dans la zone de texte à droite du curseur, ou déplacez le curseur vers la gauche ou vers la droite, par cliquer/glisser.

7°) Taille :

Plus la taille est faible, plus l’ombre est nette. A l’inverse, plus la taille est élevée, plus l’ombre est floue.

Pour modifier la taille, entrez une valeur dans la zone de texte à droite du curseur, ou déplacez le curseur vers la gauche ou vers la droite, par cliquer/glisser.

NB : Distance + Grossi + Taille

En général les paramètres Distance / Grossi / Taille se règlent en même temps, car l’effet résultant de la combinaison des 3 réglages est bien plus intéressant que séparément.

C’est le cas notamment si vous devez placer un objet blanc sur un fond blanc. Dans ce cas, pour que l’objet se distingue du fond, vous modifierez les 3 paramètres : la taille de l’ombre portée sera augmentée, ainsi que le grossi, et la distance sera portée à une valeur inférieure  à celle de la taille. Ainsi, tous les bords des lettres sont visibles.

8°) Contour :

Ce paramètre influe sur l’aspect des bords de l’ombre, en les sculptant.

1. Choisir un contour

Vous pouvez modifier le type de contour en cliquant sur la petite flèche noire à droite de la vignette du contour actif et sélectionner-en un dans la liste déroulante.

Vous pouvez ajouter d’autres contours. Pour cela, cliquez sur la petite flèche noire en haut et à droite du sélecteur de contours.

Dans le menu contextuel qui s’ouvre, sélectionnez Contour tout en bas.

Dans la petite boite de dialogue qui s’ouvre, cliquez sur Ajouter.

De nouveaux contours sont ajoutés dans le sélecteur de contours.

2. Exemples de contours

Vous trouverez ci-dessous quelques exemples. Mais le mieux, c’est de les essayer un par un…

3. Modifier un contour

Pour modifier un contour, rien de plus simple :

- Sélectionnez un contour dans le sélectionneur de contours.

- Ensuite, lorsque que ce contour est actif (il est appliqué sur l’ombre), cliquez sur sa vignette. L’éditeur de contours s’ouvre.

- Cliquez sur un des points de la ligne du contour et glissez dans la direction que vous voulez. Puis, relâchez.

- Pour ajouter un point sur la ligne du contour, cliquez sur un endroit libre de la ligne : un nouveau point se créera, que pour pourrez de même déplacer par cliquer/glisser.

- Pour supprimer un point, cliquez dessus, et glissez-le en dehors du carré quadrillé.

–>  

- Pour créer un angle à la place d’une courbe, sélectionnez un point, puis cliquez sur Sommet. Glissez dans la direction que vous voulez. Puis, relâchez.

–>  

4. Sauvegarder un contour modifié

Pour sauvegarder le contour dans le sélecteur de contours :

- Dans l’éditeur de niveau, cliquez sur Nouveau.

- Donnez un nom au fichier et cliquez sur OK

- Le nouveau contour est ajouté à la fin du sélecteur de contours.

4. Enregistrer un contour modifié

Pour enregistrer le contour dans un fichier  sur votre disque dur :

- Dans l’éditeur de niveau, cliquez sur Enregistrer.

- La boite de dialogue enregistrer est celle commune à tout enregistrement sur Mac : recherchez le dossier dans lequel vous voulez archiver ce type de fichier (pour l’exemple, je n’avais pas de dossier dédier aux contours, aussi, j’en ai créé un) et cliquez sur Enregistrer.

9°) Bruit :

Cette option remplace la zone de fondu par des points sombres dont la densité est aléatoire.

Pour modifier le taux de bruit, entrez une valeur dans la zone de texte à droite du curseur, ou déplacez le curseur vers la gauche ou vers la droite, par cliquer/glisser.

10°) Ombre portée masquée par le calque :

Cette option, une simple case à cocher ou décocher est très pratique, particulièrement quand l’effet d’ombre obtenu, notamment avec les différents contours, est plus intéressant que l’objet lui-même.

Par défaut, cette case est cochée, car elle représente la majorité des cas d’utilisation.

Mais, prenons le mot Ombre de mon exemple : L’effet obtenu, avec un bruit important, est plus intéressant que le mot lui-même. Je voudrais donc garder uniquement l’ombre et supprimer le mot.

Le réflexe, c’est de porter l’opacité du calque à 0. Et c’est un bon réflexe : le mot disparaît en effet, mais ce n’est pas suffisant : on voit l’empreinte du mot sur l’ombre… Donc, il faut faire plus !

La solution : décocher la case  Ombre portée masquée par le calque. Le mot et son ombre sont désormais désolidarisés. L’opacité du calque étant mise à 0, on ne voit plus le mot, il ne reste plus que son ombre  :)

Comments are closed.