.

Correction de perspective

Correction de perspective

Versions de photoshop : CS6, CC

Photo utilisée dans ce auto disponible ci-dessous :

L’outil correction de perspective par recadrage permet de redresser automatiquement la perpective d’une photo.

Dans l’exercice que je vous propose, nous allons redresser la photo d’une plaque d’information sur le naufrage de l’Amoco Cadiz que j’ai prise de biais. Une fois le redressage terminé, vous aurez l’impression que cette plaque a été photographiée de face :)

1°) Ouvrez votre photo à retoucher. Dupliquez-là (menu Image/Dupliquer) pour sauvegarder l’original.

2°) Sélectionnez, dans la barre d’outils, l’outil « correction de perspective par recadrage ». Pour cela, faites un clic droit sur l’outil « Recadrage » (5ème outil en partant du haut) et sélectionner le 2ème outil dans la liste de 4 outils qui s’affichent.

  

3°) Cliquez dans la photo, et, sans lâcher, dessinez un cadre sur la photo (qu’importe sa taille ou sa forme), comme sur la capture. Relâchez.

4°) Cliquez sur un des petits carrés placés aux 4 coins du cadre. Pour mon exemple, prenez le carré du haut à droite.

Par Cliquer/Glisser, amenez ce petit carré en haut et à droite du coin haut /droite de la plaque de l’Amoco Cadiz, en faisant en sorte que les lignes horizontales du haut du cadre soient parallèles à celle du haut de la plaque de l’Amoco Cadiz, et ce, afin de respecter la perspective actuelle de la plaque (Cf. Capture ci-après).

Ensuite, relâchez.

5°) Faites de même pour les 3 autres cotés, en vous assurant également :

  • que les lignes pointillées horizontales, placées à l’intérieur du cadre, sont parallèles aux bords horizontaux de la plaque de l’Amoco Cadiz.
  • que les lignes pointillées verticales, placées à l’intérieur du cadre, sont parallèles aux bords verticaux de la plaque de l’Amoco Cadiz.

Au cours de la manoeuvre, vous devrez certainement rectifier légèrement la position des petits carrés déjà placés. C’est normal.

Dans mon exemple (voir captures), le cadre en pointillés va au delà de la photo, en bas (à gauche et à droite). C’est normal car c’est le seul moyen pour, à la fois respecter le parallélisme des lignes et conserver l’intégralité de la photo d’origine.

  

6°) Quand vous avez terminé, vous pouvez valider la transformation en appuyant sur la touche Entrée du clavier.

7°) → La photo est immédiatement recadrée, comme si vous étiez placé exactement face à la plaque de l’Amoco Cadiz lors de la prise de vue.

Pour aller plus loin

Certes, la photo est recadrée, mais vous pouvez voir que les parties du cadre pointillé, qui étaient en dehors de la photo, apparaissent en noir. Nous avons 2 possibilités pour y remédier :

1°) La première solution, la plus rapide, est de limiter la photo à la seule plaque de l’Amoco Cadiz, et donc de supprimer le granit sur lequel elle est posée.

Pour ce faire :

  • Sélectionnez l’outil « Recadrage » (dans le même bloc d’outils que l’outil “correction de perspective par recadrage”. Un cadre entoure la photo.

  • Par Cliquer/Glisser, amener, un à un, chaque coin de ce cadre sur chaque coin de la plaque de l’Amoco Cadiz.
  • Quand c’est OK, validez le recadrage, soit en double-cliquant dans le cadre, soit en appuyant sur la touche Entrée du clavier.

→ C’est terminé.

2°) La deuxième solution consiste à reconstituer manuellement les parties manquantes de la photo. Dans Photoshop, il y a toujours plusieurs façons de procéder. La méthode que vous utiliserez dépendra surtout : de votre photo et du résultat obtenu avec tel ou tel outil.

Pour cet exemple, j’ai utilisé 2 outils, l’un après l’autre :

- d’abord : l’outil correcteur localisé,

- puis l’outil de duplication, le résultat du premier étant insuffisant (mais finalement, j’aurais pu n’utiliser que l’outil duplication)

Première étape : l’outil correcteur localisé

  • Dans la palette d’outils, sélectionnez l’outil correcteur localisé (7ème outil en partant du haut)

  • Pour choisir la grosseur et la dureté de l’outil, faites une clic droit sur la zone de travail. Voici, dans la capture ci-après, les réglages que j’ai choisis : épaisseur = 171 px ; dureté = 100 %
  • Par cliquer/Glisser, peignez la partie en noir au bas gauche de la photo. Quand c’est fait, relâchez.

  • Et voilà, c’est terminé : le bloc de granit manquant est reconstitué !

  • Faites de même pour la partie en noir, au bas et à droite de la photo.

  • Bon, la reconstitution du granit manquant n’est pas totalement satisfaisante. En effet, l’outil correcteur localisé est passé trop près de la plaque de l’Amoco Cadiz, ce qui fait que Photoshop en a déduit que cette partie de la photo devait également être reproduite.

  • Passez une nouvelle fois l’outil correcteur localisé sur la partie de la plaque de l’Amoco Cadiz qui doit être remplacée par du granit. Puis relâchez.
  • Voilà, c’est maintenant correct.

Deuxième étape : l’outil tampon de duplication.

Certes, vous pouvez en rester là. Mais si vous décidez de supprimer les zébrures créées par l’outil correcteur localisé, voici comment vous pouvez procéder :

  • Dans la palette d’outils, sélectionnez l’outil tampon de duplication (9ème outil en partant du haut)
  • Cet outil ne fonctionnant que sur des calques, vous devez transformer l’image d’arrière- plan en calque. Pour cela, dans la palette des calques, par cliquer/Glisser, placez le verrou, situé à droite de la vignette d’arrière-plan, dans la poubelle, tout en bas de la palette des calques (Cf. captures). Le calque « arrière-plan » se transforme en « calque ».

  

  • Paramétrez la grosseur du tampon de duplication en faisant un clic droit sur le plan de travail (la photo). Voici les paramètres que j’ai appliqués : épaisseur = 224 px ; dureté = 24 %

  • En appuyant sur la touche Alt, cliquez sur l’image dans une zone de granit que vous voulez dupliquer, afin de définir un échantillon (source). Le curseur se transforme en une petite cible. Puis relâchez.
  • Cliquez ensuite sur la zone à corriger (cible). Le tampon de duplication va (selon le principe du tampon encreur) transposer l’échantillon source sur la zone cible, tout en respectant la luminosité de la zone cible.

Remarque : vous pouvez faire :

  • soit un Cliquer/Glisser unique sur la zone cible,
  • soit corriger par petites touches successives. Vous n’avez pas besoin de redéfinir la zone source, sauf si vous voulez la modifier. Si vous voulez travailler par touches successives, je vous conseille de décocher la case « Aligné » dans la barre d’option de l’outil (en haut de la zone de travail : Cf. capture ci-après)

 

Et voilà, la retouche est terminée :)

 

Comments are closed.